Gilets jaunes et patrouilleurs… la Ville innove


Des patrouilleurs dans la ville pour repérer les dysfonctionnements et améliorer le cadre urbain dans les rues ? Ce sera très bientôt une réalité. Ils rejoindront les «gilets jaunes» déployés aux abords des écoles.

Au début de l’année 2018, un tout nouveau service interviendra sur l’espace public.
Il s’agit des patrouilleurs du pôle «Surveillance des espaces publics».
Ceux-ci font partie des renforcements mis en place par la Ville pour accroître la qualité, la tranquillité et la propreté dans les rues de Choisy. «La volonté d’améliorer la qualité de l’espace public est une priorité municipale, un engagement que nous avons pris et que nous mettons en oeuvre», explique Nadine Luc, adjointe au maire en charge de la Prévention-Stationnement-Sécurité. Ces décisions font suite à une réflexion approfondie menée par les élus et les services à partir notamment des remontées émanant des Conseils de quartier.
La question centrale était de résoudre le paradoxe entre un environnement reconnu comme de qualité par ses aménagements nouveaux et sa dégradation par la multiplication des petites incivilités, tels les dépôts sauvages ou le stationnement anarchique.
En somme, comment agir efficacement et rapidement sur les désordres de l’espace public pour permettre le partage d’un espace apaisé ?

Expliquer les règles
Les patrouilleurs ont pour tâche, notamment, de réduire les délais d’intervention voire de faire diminuer les listes établies en Conseil de quartier. Par équipes de deux, entre 14h et 20h, ils vont compléter les équipes en place et arpenter la ville, repérer les problèmes, intervenir quand ils le peuvent ou solliciter les autres services municipaux. Ils auront aussi noter les signalements, informer sur les projets d’améliorations de l’espace public et de faire de la médiation : rappeler que l’espace public appartient à chacun, montrer comment contribuer à l’améliorer, expliquer les règles.
Si besoin, ils pourront aussi sanctionner les incivilités.

Large concertation
Les projets d’amélioration de l’espace public se font autant que possible en concertation avec les habitants. C’est une volonté forte de la municipalité. Ainsi, dans le cadre  des ateliers participatifs de la rénovation du parc Maurice Thorez, usagers et riverains ont été concertés afin de développer un programme d’aménagement participatif et correspondant aux attentes des habitants.
Pour l’amélioration de la sécurité aux abords des écoles, là encore, un processus participatif a été intégré en amont avec les parents d’élèves et l’ensemble de la communauté éducative. Le diagnostic a été partagé et les solutions ont été construites ensemble.
Il en a découlé, la mise en place de la dizaine d’agents «gilets jaunes» chargés de sécuriser la traversée des élèves. Leur présence complète les aménagements de protection, conçus en concertation et réalisés pendant l’été, comme des barrières le long de la voie ou des potelets.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer