Nouvelle Maison de la jeunesse !


Plus grande, fonctionnelle et chaleureuse
Près de l’Hôtel de ville et de la Cité des métiers, le service municipal à la jeunesse a investi un magnifique pavillon du début du XXe siècle. Après la visite, on se dit que les jeunes ont bien de la chance…

Le silence, les cris des oiseaux.
Un arbre, très grand, et des bosquets. À l’intérieur, du parquet, des mosaïques, un vitrail fleuri, des murs d’une blancheur éclatante rehaussée de magnifiques moulures. Douze pièces sur quatre niveaux. Ce ne sont pas les Journées du Patrimoine, mais la demeure vaut véritablement le détour. Elle est désormais ouverte à tous les jeunes Choisyens.
Kermena, Delphine, Hanaë et Maïven ont entre 12 et 15 ans. Elles ont participé au déménagement de «leur» Maison de la jeunesse.
Adieu l’ancienne gare (trop) près de la ligne de RER. «On n’entendra plus le bruit du train au moins, lance Maïven. Ici, tout est propre, tout est blanc, sans tag. Il y a plein de pièces partout, c’est super bien aménagé.» «C’est vraiment très grand, on peut se perdre» poursuit Delphine. «Et il y a un jardin pour les activités extérieures», ajoute Hanaé. «On sera tous regroupés, il y aura plus d’ambiance. J’imagine déjà quand tout sera bien en ordre, ce sera parfait», assure Kermena, en grande connaisseuse de la «MJ». Début avril, tout n’était pas encore installé. La salle des plus jeunes n’était pas ouverte, les bureaux du personnel peu meublés, mais on sentait déjà cet enthousiasme propre aux emménagements quand ils s’accompagnent d’une promesse de renouveau. «C’est magique, on a vraiment de quoi faire» commente Aramata Soukouna, animatrice pour les 11-17 ans. «Enfin de la lumière dans les studios de répétition !» appuie Renaud Bayard animateur aux Locomusics.

Webradio et parquets anciens
L’ancienne demeure du début du XXe siècle s’accommode bien de ces nouveaux usages. Le rez-de-chaussée s’est transformé en centre de ressources, avec de la documentation sur les activités à Choisy, la formation, le logement, la santé… La salle informatique, où les jeunes peuvent chercher un emploi ou des infos pour leurs prochaines vacances, occupe une belle pièce dont le décor ancien a été préservé. Malika Daoud, responsable de l’Espace jeunes (ex-16-25 ans), est particulièrement contente du bureau réservé aux entretiens individuels : «c’est indispensable quand nous avons besoin de parler de manière plus personnelle avec un jeune et d’instaurer un climat de confiance».
Un escalier conduit au sous-sol, le domaine des Locomusics, également accessible depuis l’extérieur. Les trois studios sont désormais insonorisés et le plus grand d’entre eux dispose même de petites fenêtres qui laissent passer la lumière du jour ! «Nous avons maintenant un vrai studio d’enregistrement, relié aux trois studios de répétitions, soit en analogique, soit en numérique» précise Renaud Bayard.
Des locaux plus grands et plus fonctionnels, c’est aussi le cas pour les plus jeunes. Ils ont conservé un espace qui leur est réservé, juste à côté du bâtiment principal. On y trouve une grande salle d’activité et de repos, une cuisine entièrement équipée pour les ateliers pâtisserie et autres cours culinaires, et une ouverture directe sur le jardin. En quelques pas, les jeunes peuvent rejoindre la ludothèque et le petit salon de lecture qui se trouvent au premier étage du pavillon.

Des idées à tous les étages
Ayoussouf Soukouna s’occupe des grands projets transversaux, comme la webradio, Anim’été et le séjour «théâtre» à Avignon. «Avant, nous avions des projets mais pas la structure pour les mettre en oeuvre. Maintenant, nous pouvons envisager plusieurs activités différentes en même temps. Ici, toute l’équipe est réunie. On monte, on descend, on croise des collègues, on discute d’une idée et on la lance. Cette maison, c’est une rampe de lancement !» Favorisés par le décloisonnement des secteurs, des projets se construisent avec l’aide des animateurs : un séjour solidaire au Maroc monté par un groupe de filles de 14 à 16 ans, une session de préqualification au Bafa, un séjour musical à Henningsdorf, la ville allemande jumelée avec Choisy, la création d’un groupe de gospel, la programmation de soirées cabarets… David, l’animateur de la ludothèque, propose des cours de batucada : un professeur de percussions des Locomusics lui apportera son soutien.
«Quand un jeune musicien nous dit qu’il a du mal à faire son CV, il n’a plus qu’à monter d’un étage pour trouver de l’aide, souligne Ludovic Leguillou, responsable des Locomusics. Avant, il fallait qu’il se rende sur la dalle, aux jours et heures d’ouverture… Cela l’obligeait à se projeter sur une semaine, autant dire que c’était difficile !»

Un lieu unique, central, majestueux : la nouvelle maison de la jeunesse, dont le nom sera décidé avec les jeunes (ceux-ci sont appelés à faire leurs propositions aux animateurs), est ouverte à tous.
Et les nouveaux sont les bienvenus !

Plus d’infos :
Service municipal de la jeunesse
2, rue Waldeck Rousseau
Tél. : 01 48 52 16 11
>> Les activités de la Maison de la jeunesse 



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer