Publié le lundi 18 février

Non à la construction d’une prison à Choisy-le-Roi : Votre Maire vous informe


Madame, Monsieur,

Depuis huit mois le gouvernement laissait planer l’éventualité de la construction d’une Structure d’Accompagnement à la Sortie (SAS) à Choisy-le-Roi, dans le quartier du Port. J’ai fait connaître dès le début mon opposition à ce projet, en raison de la méthode autoritaire employée par l’État mais aussi du décalage complet avec notre projet d’aménagement.

Les habitant.e.s se sont également fortement exprimé.e.s et notre pétition a rassemblé plus de 6 000 signatures. Cette mobilisation a porté ses fruits puisque aujourd’hui la menace s’éloigne chaque jour un peu plus. Depuis plusieurs années, la Ville travaille sur un tout autre projet d’aménagement, autour du sport, de la santé et du lien intergénérationnel.
>> Plus d’infos sur le projet

Si la menace s’éloigne, nous poursuivrons néanmoins notre vigilance jusqu’au retrait public et définitif du projet par le Ministère de la Justice. Après Limeil-Brévannes puis Choisy-le-Roi, la ville de Valenton apparaît aujourd’hui comme une troisième commune d’implantation possible. Au nom de l’équilibre des territoires, je continuerai à m’opposer à la construction d’une nouvelle structure pénitentiaire en Val-de-Marne, et à rappeler l’urgence d’une rénovation ambitieuse de la prison de Fresnes.

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses et dévouées.

Didier Guillaume
Maire de Choisy-le-Roi
Vice-président du Conseil départemental du Val-de-Marne

Mots clés Aménagement

Lire aussi


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer