Construction d’un nouveau collège dans le quartier des Gondoles – Toutes les réponses aux questions que vous vous posez


L’Implantation du 4e collège

Pourquoi ne construit-on pas le 4ème collège sur les parcelles de Valophis acquises sur l’avenue de Villeneuve-Saint-Georges et rue Chevreul ? Si non, peut-on enfin savoir ce que Valophis prévoit de faire sur ces parcelles ?
Concernant le devenir de ces parcelles, des ateliers d’urbanisme ont eu lieu de printemps 2017 à printemps 2018 avec des enfants, des adolescents et des adultes du quartier afin de pouvoir fixer un cadre aux futurs projets urbains de résidence qui pourraient se construire dans le quartier. Valophis est toujours en réflexion concernant la programmation qu’ils souhaitent aménager sur cette parcelle, mais le travail réalisé en ateliers d’urbanisme sera partagé avec eux et ils viendront travailler avec les habitants du quartier à l’élaboration de leur projet, au regard du fameux cadre qu’ont fixé les habitants par ce travail en ateliers.
De plus, ces parcelles sont privées, trop petites et nécessiteraient un remembrement foncier avec des propriétaires occupants.

Pourquoi avoir choisi d’implanter un projet concernant des centaines d’élèves au bout d’une impasse et loin d’une quelconque proximité de transports en commun ou voie rapide ?
Le travail d’analyse foncière et capacitaire réalisé par le département et la ville quant au choix du site s’est fait sur des critères spécifiques (>> lien vers page 1, critères de choix du site). Le choix de la Caplypso s’est révélé être le plus intéressant. De plus le gabarit de la rue Corvol est de 11,7 m (trottoirs / chaussée), rue qui est intégrée dans le schéma de mobilités des Gondoles dont certaines ambitions sont notamment d’améliorer l’état des rues et des trottoirs et  de faciliter et impulser les déplacements piétons et vélos. >> En savoir plus . Des arrêts du bus 182 et, dans une moindre mesure du TVM, sont accessibles en 10 minutes environ.

N’y a-t-il donc pas un terrain disponible du côté de Villeneuve-Triage ? Pourquoi cet équipement n’a-t-il pas été inclus dans le projet urbain de Triage ?
La logique première est d’implanter un collège  qui soit le plus à même de répondre aux besoins en terme de sectorisation : la Calypso a une position idéale au regard de cet aspect. Le risque d’inondations, bien qu’existant dans toute la zone des Gondoles Sud et de Triage, est moins fort tout de même dans le secteur de la Calypso. De plus, ce projet s’inscrit dans une volonté de développer une offre de services publics à l’échelle intercommunale : ainsi, le projet Triage comprendra, lui, une crèche qui sera accessible aux Choisyens.

Quelles sont les parcelles prévues pour ce projet ? Allez-vous rogner sur le parc interdépartemental ?
Non. Le Parc interdépartemental et le parc des Gondoles étant en zone de réserve naturelle et protégée, il n’y a pas de construction prévue sur ce secteur.
Seules les constructions en lien avec  le fonctionnement d’espaces verts, de terrains de sport, de loisirs et de camping sont autorisées sur le Parc Interdépartemental des Sports.

 

Concertation

Nous avons participé aux ateliers d’urbanisme qui ont eu lieu en 2017 et 2018.  Quand aurons-nous un retour dessus ? Pourquoi le choix d’implantation du 4ème collège n’a-t-il pas été travaillé avec nous lors de ces ateliers ?
Ces ateliers visaient surtout à fixer un cadre urbain aux futurs projets de logements ou de résidences que pourrait connaître le quartier.
Le projet de 4ème collège est un projet de plus grande ampleur, qui concerne l’ensemble de la ville, et répond à des enjeux de sectorisation, de conditions de travail et de bien-être des élèves et de la communauté éducative portés par « le projet pédagogique » du département. Il aurait été ainsi dommage de limiter les échanges sur ce projet aux seuls ateliers urbanisme des Gondoles Sud. Les comités de suivi mis en place par le département et la Ville permettront à cet égard d’instaurer un dialogue et de rester à l’écoute.

 

Les effectifs

Quelle sera la répartition des élèves entre Choisy-le-Roi et Villeneuve-Saint-Georges dans ce futur collège ? Comment va être dessinée la future carte scolaire ?
Les collèges sont des équipements départementaux. Ainsi la réflexion liée à la sectorisation est réalisée au-delà des limites communales.
À ce jour, les réflexions sont en cours. Toutefois, le nombre d’élèves Choisyens représentera une large majorité de l’effectif.
Le nouveau collège accueillera les adolescents Choisyens, notamment ceux des Gondoles, et ceux de Villeneuve Triage car les objectifs de ce nouvel établissement sont de faire baisser la pression sur les collèges de la commune, en particulier du collège Vallès qui accueille déjà ces jeunes, et de pouvoir répondre à une possible hausse future du nombre de collégiens.
En revanche, la carte scolaire précise (quelle rue et quel collège correspondant) n’est pas, à l’heure actuelle, encore définie. Les services du Conseil départemental y travaillent, en collaboration avec les services municipaux. L’objectif est de créer autant que possible des secteurs cohérents :

  • géographiquement : c’est-à-dire en terme de temps de trajet,
  • démographiquement : c’est à dire en terme d’équilibre des effectifs sur les prochaines années
  • socialement : garantir la meilleure mixité sociale pour la réussite de tous les élèves.

Comment sont  calculés les effectifs prévisionnels et la capacité totale d’un futur collège ?
Les effectifs prévisionnels sont estimés à partir d’une analyse de leur évolution au cours des années passées, tant au niveau des écoles que des collèges.
Par exemple, on regarde sur plusieurs années le nombre de 6ème par rapport au CM2 l’année précédente, de 5ème par rapport au 6ème l’année précédente et jusqu’au nombre de 3ème par rapport au nombre de 4ème l’année précédente. Une analyse identique est effectuée sur les écoles (CM2 par rapport aux CM1, etc…).Souvent, la proportion de collégiens qui poursuivent leurs études l’année d’après est constante dans le temps. Celle-ci est alors reconduite dans le futur à partir du nombre de collégiens et d’enfants scolarisés dans les écoles élémentaires pour la dernière année connue.
À cette évolution sont ajoutés les nouveaux enfants qui arrivent sur la commune, habitant dans de nouveaux logements. Pour cela des ratios existent : par un exemple, on peut estimer que pour 100 logements construits une année, 10 nouveaux collégiens arriveront sur la commune

Un groupe d’élèves de l’école élémentaire Jean Macé déjeune depuis un certain nombre d’années au centre de loisirs Calypso. Où iront-ils une fois le centre de loisirs détruit  (horizon 2020) ?Effectivement, depuis la rentrée de septembre 2010, un groupe d’élèves de l’école élémentaire Jean Macé déjeune au centre de loisirs Calypso. Cette mesure a été mise en place pour faire face à une hausse des effectifs. Depuis lors, le réfectoire a été agrandi d’une vingtaine de mètres carrés et la refonte de la carte scolaire en 2016 a permis aux effectifs de redescendre à environ 330- 345 enfants (379 enfants en 2014 – pic d’effectifs).
Ainsi, l’ensemble des demi-pensionnaires de l’école Jean Macé (70 à 75% de l’effectif de l’école) peut être accueilli dans le réfectoire actuel (166 m²) au vu des ratios préconisés par l’éducation nationale.
Toutefois, si dans la pratique, l’utilisation du réfectoire s’avère inconfortable pour les enfants, il pourrait être envisagé d’utiliser le nouveau réfectoire du centre de loisirs des Gondoles. Cette solution devra être étudiée plus précisément au regard du temps de trajet et de la sécurisation du parcours.

Pourquoi une telle hausse des effectifs ? N’est-ce pas lié au trop grand nombre de nouvelles constructions ?!
Si la Ville construit autant, c’est pour pouvoir répondre à plusieurs nécessités et objectifs tels que :
→ Limiter l’étalement urbain (perspective de Développement Durable),
→ Répondre à la pénurie de logements, persistante depuis 30 ans, notamment pour les Choisyens et les salariés présents sur la commune
→ Lutter contre les logements insalubres et les marchands de sommeil,
→ Répondre au mieux à la demande qui va augmenter sur le territoire liée aux nouveaux projets de transports en commun,
→ Avec les directives du Schéma Directeur de la Région Ile-de-France (SDRIF), il a été établi par l’Etat, après négociation, que Choisy-le-Roi devait construire 380 logements par an.  La hausse des effectifs prévus jusqu’en 2030, dans le collège Vallès, est liée aux nouvelles constructions Chantereine, Troènes et Seine et Parc qui ont participé à l’effort de construction communale.
→ Proposer une offre qualitative et diversifiée.

 

Mobilités et stationnements

Ce projet va générer du trafic supplémentaire sur un réseau dont les voies ne sont pas adaptées… Comment cela va être pris en compte ?
Les modalités de déplacement des collégiens ne sont pas celles que l’on peut connaître pour les écoles primaires. Les déplacements se font majoritairement à pied, à vélo ou en bus, à l’exception peut-être des enfants entrant en 6ème… et encore au bout du 1er trimestre ils souhaitent le plus souvent y aller seuls.
Pour les enfants choisyens des Gondoles, les déplacements se feront à l’intérieur de leur quartier qu’ils connaissent déjà, et avec l’offre de transports du 182 et du TVM si besoin pour ceux qui n’habiteraient pas dans le secteur du collège. Cela rejoint les réflexions en cours avec le schéma de mobilités. Pour les enfants de Villeneuve-Saint-Georges, il s’agira principalement du 182. Des discussions avec les autorités organisatrices de transport seront engagées pour renforcer si besoin l’offre et la fréquence des transports en commun existants.

Des travaux sont-ils prévus pour réparer et améliorer ou adapter la voirie et les trottoirs aux futurs flux piétons et routiers que va engendrer ce projet à l’échelle de tout le quartier ?
Dans le cadre du schéma de mobilités, un plan d’actions est en cours d’élaboration pour engager des travaux dans certaines rues des Gondoles et mettre en place une zone 30 pour un meilleur partage de l’espace public.
Les secteurs Alsace Lorraine, Corvol et Noël/Pompadour ont été travaillés par les habitants des Gondoles sud et les secteurs Avenue de la Folie/ Maryse Bastié et Dr Charcot / Lucie par les habitants des Gondoles nord.
>> En savoir plus

Du stationnement est-il prévu dans le projet ? Combien ? En sous-sol ou en extérieur ?
Il est bien entendu prévu du stationnement pour le personnel du collège et les logements de fonctions. Le programme prévoit la réalisation de stationnement souterrain d’une capacité d’environ 40 places.

Va-t-on perdre notre accès au parc interdépartemental, existant aujourd’hui derrière la Calypso ?
Cette construction va modifier les conditions d’accès au Parc Interdépartemental à cet endroit. Des réflexions seront conduites pour déplacer cet accès à proximité.

 

Planning et chantier

Quand on voit comment sont gérés certains chantiers et les problèmes que cela engendre pour les riverains, comment être sûrs que cela se passera mieux pour ce chantier-là ?
Le Conseil départemental du Val-de-Marne, en tant que maître d’ouvrage de ce type d’équipement, prévoit des pénalités liées à la bonne tenue du chantier (conditions du marché global de performance). Le rôle du comité de suivi piloté par le département sera notamment de faire remonter les problématiques existantes,  s’il y en a, et de les régler.

Le calendrier projet est très serré ! Pourquoi ce projet, et les besoins, n’ont-ils pas été mieux anticipés par vos équipes ?
Les premières réflexions datent de 2012/2013

 

Forme urbaine et projet

Quelle surface fera ce projet, et combien d’étages ? Quelle hauteur maximale prévue ?
La surface sera d’environ 5500 m². Aujourd’hui, l’aspect et la forme du projet ne sont pas arrêtés, nous sommes trop en amont du projet pour qu’une architecture soit encore définie.

Pourquoi détruire un équipement apprécié de tous et adapté au quartier, pour construire un équipement disproportionné ? La Calypso fait partie du patrimoine local et à ce titre doit être protégée.
Ce bâtiment a une histoire qui est connue, reconnue et qui marque le quartier. Un attachement affectif a même été précisé par certains. Pour la municipalité, cette question a également fait débat car il n’est jamais facile de prendre ce type de décisions.
Pour autant, à l’aune des études conduites, notamment de besoins de structures d’accueil pour les enfants choisyens en maternelle et en primaire, il aurait été nécessaire de faire évoluer la Calypso et d’en prévoir une extension par rapport à l’évolution démographique scolaire et la fin des Nouvelles Activités Périscolaires. C’est pourquoi une analyse de l’ensemble des centres de loisirs communaux a été conduite, en lien avec l’évolution de la démographie scolaire et des taux de fréquentation par équipement
Cet attachement particulier à la Calypso a conduit la municipalité à proposer à l’architecte de conduire des réflexions pour perpétuer sa mémoire. Il est à noter que ce bâtiment n’est ni classé au titre des monuments historiques ni répertorié dans la base Mérimée (base de données nationale de l’Architecture et du Patrimoine). Par ailleurs, la jurisprudence reconnaît que si le code de la propriété intellectuelle protège le droit moral de l’architecte, il ne peut pour autant mettre en échec le droit de propriété dont dispose le maître d’ouvrage sur l’édifice. Dès lors la démolition d’une œuvre architecturale ne peut être interdite (par son auteur) lorsqu’elle poursuit un but légitime (en l’occurrence un CINASPIC : Construction et Installations Nécessaires Aux Services Publics d’Intérêt Collectif)

Ce projet est prévu pour dans de nombreuses années. En attendant, le collège Jules Vallès est archi-saturé ! Le département prévoit-t-il des mesures concrètes sur cette question en attendant ?
Des classes provisoires seront installées à la rentrée de septembre 2019 au collège Jules Vallès.
Les services départementaux concernés ont récemment rencontré la principale de l’établissement dans cette perspective.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer