Le renouveau du Lugo

Lundi 5 décembre dernier, s’est tenue la réunion de lancement de la concertation sur le devenir du Lugo, dont le projet d’aménagement va changer la vie de ce quartier dans les années à venir.


C’est l’une des entrées de la ville et elle va connaître de profondes transformations.

 

Le Lugo, un site aujourd’hui à dominante industrielle et artisanale de 14 hectares, offre de réelles possibilités pour évoluer vers un quartier alliant logements, activité économique, commerces et équipements publics.

Le Lugo ne manque ainsi pas d’atouts : il est situé en rive gauche de la Seine et offre un panorama sur le fleuve, son passé industriel lui confère une identité appréciée des habitants, un pôle culturel y existe déjà avec l’usine Hollander et une compagnie théâtrale. Enfin il est bien situé en termes de transports, avec un accès direct à l’A86, à moins d’un kilomètre du pôle multimodal de Choisy Centre (RER C, TVM ainsi que de nombreuses autres lignes de bus) et du futur pôle multimodal des Ardoines (RER C et ligne 15 du Grand Paris Express). À partir de la fin 2020, il sera directement desservi par le T Zen 5, un bus circulant en site propre sur l’avenue du Lugo, reliant la Bibliothèque François-Mitterrand à Choisy-Le-Roi en passant par Ivry-sur-Seine et Vitry-sur-Seine. L’arrivée de ce nouveau transport va contribuer à changer la physionomie du quartier, rendre l’avenue plus agréable et plus sûre pour les habitants. Le site de maintenance et de remisage du T Zen 5 sera également implanté au nord du quartier.

Un projet à construire autour d’ateliers participatifs

Un «protocole de projet» a été signé en début d’année entre le maire Didier Guillaume, l’établissement public d’aménagement Orly Rungis Seine Amont (EPA ORSA, aménageur du quartier) et le bailleur ICF Habitat La Sablière, afin de préparer la transformation du quartier, entamée avec l’installation l’été dernier de l’entreprise d’ingénierie Artélia et de ses 450 salariés. Le projet prévoit la démolition des 122 logements d’ICF La Sablière construits en 1959 sur le Lugo et leur reconstitution au cœur du quartier. Enfin, la Ville souhaite l’installation d’un groupe scolaire. Reste maintenant à réfléchir avec les habitants sur de nombreuses pistes : mieux profiter de la Seine, recréer un cœur de quartier au croisement de la rue du Docteur Roux, utiliser temporairement la bande de terrain le long de la voie SNCF, recréer une identité forte au quartier, réintroduire la nature dans la ville, favoriser les rencontres et la vie sociale… Les ateliers participatifs autour du renouveau du Lugo prévus tout au long de 2017 débuteront en février.

>> Présentation de la réunion de concertation du 5 décembre 2016
>> Compte-rendu de la réunion de concertation du 5 décembre
>> CR balade urbaine Lugo 25.02.2017
>> CR_Réunion d’information pour les entreprises du Lugo_21.03.2017
>> CR_Réunion d’information-Habiter le Lugo_23.03.2017
>> CR_Atelier Aménagements temporaires_20.04.2017
>> CR_Atelier Environnement et mobilités_18.05.2017
>> Présentation -Tzen5-STIF_18.05.2017

Calendrier des prochains ateliers :

  • Mars – décembre 2017 : ateliers de travail thématiques pour travailler ensemble au projet du Lugo
  • En parallèle : ateliers de concertation ICF sur l’opération de démolition / reconstruction auprès des résidents

Pour participer aux ateliers de concertation et travailler sur le renouveau du quartier :
Inscription par mail : lugo@epa-orsa.fr ou directement au service urbanisme de la Mairie


Quelques repères

La requalification du Lugo, c’est…

500 logements
50 000 m2 d’activités, de bureaux ou de commerces et équipements.
Une nouvelle ligne T Zen 5, longue de 9 kms, reliera Paris, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine et Choisy-le-Roi en près de 33 minutes.
2017 : Concertation publique et réalisation des études urbaines
2020 : Premières livraisons

Deux questions à Patrice Diguet

Choisy-infos : Quelle est la nature du projet urbain pour le Lugo ?
Patrice Diguet : C’est un projet d’envergure, essentiel pour notre ville : il doit être au service de tous.
Loin d’être défini en totalité, ce projet devra concilier les nombreux besoins des habitants, en termes d’entreprises, de commerces et de services publics. Il doit en effet favoriser le développement économique, en lien avec l’arrivée prochaine du T Zen 5.
Nous insistons avec force : nous avons besoin, sur ce secteur, d’un espace dédié à l’activité économique.
De plus, la démolition-reconstruction des HLM de la Sablière doit déboucher sur la création de nouveaux logements.

 C.I. : Quelles sont les attentes de la Ville ?
P.D. : Il y a pour nous un aspect non négociable : c’est la présence d’équipements publics sur ce site. Nous ne comptons valider le projet que si nous pouvons obtenir des garanties en la matière. La ville veut et doit pouvoir bâtir un nouveau groupe scolaire mais ne dispose pas à ce jour du financement nécessaire. Cette question est pour nous fondamentale et devra faire l’objet d’une étude spécifique avec l’ensemble des partenaires. Les questions relatives aux espaces verts et aux circulations douces sont également prégnantes et devront être réfléchies à l’échelle de ce nouveau quartier. Il faut donc, vous l’avez compris, développer un quartier mixte intégrant notamment l’habitat, l’activité économique et les services publics. Cette opération ne concerne pas seulement les habitants du quartier du Lugo mais toute la ville.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer