La Maison de la jeunesse vieille de 110 ans !


Aurait-elle imaginé madame Louise Robert qu’un jour des baskets se poseraient sur son parquet en chêne ? Que des ordinateurs se brancheraient dans ce qui était, peut-être, le petit salon ? Et les jeunes d’aujourd’hui, peuvent-ils seulement imaginer que leur Maison de la jeunesse n’était le foyer que d’une seule famille ?
En 1900, l’ancien parc royal s’étend encore jusqu’à l’actuelle rue Rondu. Son propriétaire, la famille Puech, veut s’en séparer. Une grande partie du parc sera aménagée sous forme de lotissement : de nouvelles rues sont créées, comme la rue Waldeck-Rousseau, et des villas bourgeoises sont édifiées. Le pavillon de la Maison de la jeunesse est construit en 1908, sur quatre niveaux, et comprend douze pièces.
À l’intérieur, des carrelages, des parquets et des cheminées, des moulures et, à l’extérieur, un vaste jardin arboré où devaient jouer les enfants des propriétaires.
On sait peu de choses sur les familles qui se sont succédées dans cette belle demeure : Louise Robert, donc, avant 1952 ; Louis et Anaïs Vendrely, ensuite, pendant de longues décennies. La «maison des notaires» comptait une étude dans le bâtiment occupé aujourd’hui par les archives municipales et qui communique avec le pavillon.
Louis Vendrely, qui est né l’année de la construction de sa maison, décède en 1989.
Anaïs restera dans la demeure jusqu’à sa disparition en 2011. La commune rachètera le bien à ses héritiers en 2012. Il sera tout d’abord loué à la Communauté d’agglomération Seine-Amont, avant de devenir la Maison de la jeunesse.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer