Martine Guffroy et Benjamin Burlandy – Veiller l’un sur l’autre, une idée du bonheur

La colocation intergénérationnelle, c’est ce que Martine Guffroy et Benjamin Burlandy expérimentent. Depuis quelques mois, l’étudiant et la retraitée se soutiennent pour affronter le confinement.


Martine Guffroy enguirlande le sapin et maugrée en souriant après Benjamin Burlandy : « Mon colocataire voulait absolument que j’installe les décorations de Noël ! Alors, je suis partie acheter un sapin. » L’ancienne secrétaire en neurochirurgie pédiatrique de 71 ans explique : « L’occasion a fait le larron. Je suis allée au forum des associations, en septembre dernier, et, d’un coup, l’idée m’est venue de participer au programme de l’association “Le Pari solidaire”. »
L’idée ? Mettre en contact des seniors de plus de 60 ans et des jeunes gens en mal de logement. Martine Guffroy cherchait quelqu’un pour l’aider à s’occuper de son époux, Francis Guffroy, atteint de la maladie de Parkinson, quand elle avait besoin de s’absenter.
Elle avait de la place dans sa maison et a donc décidé d’aménager un studio dans les combles.

Une aide pour l’aidante
Benjamin Burlandy devait arriver en mars. Un projet remis à plus tard par le premier confinement. Le jeune homme de 20 ans s’est fait quelques cheveux blancs : « Au début, j’appréhendais un peu de m’occuper d’une personne souffrant de la maladie de Parkinson. Ensuite, j’ai eu peur de ne pas trouver de logement. » Car entre-temps, Francis Guffroy est hospitalisé. « Je n’allais pas annuler l’arrivée de Benjamin, s’exclame son épouse, d’autant que j’avais fait sa connaissance. Et l’association met en contact des gens qui ont des points communs. »
Après un petit temps d’adaptation, l’étudiant en science de l’ingénieur et la retraitée sympathisent.
« Je découvre quelqu’un qui mange. Je me suis remise à la cuisine », s’amuse Martine Guffroy. Benjamin Burlandy rétorque : « Et moi, j’ai trouvé une grandmère hyperactive et très bavarde ! » Martine, immédiatement après sa retraite, a travaillé pendant six ans pour l’association « Make-A-Wish ».
Cette atmosphère familiale leur fait du bien à tous les deux. Les deux compères ont chacun traversé une phase difficile. Martine a perdu son fils et sa belle-mère en l’espace de deux ans. Elle a donc dû placer son époux en maison médicalisée en août dernier. De son côté, Benjamin a bien galéré. Sa mère a déménagé à Troyes, dans l’Aube, immédiatement après qu’il a obtenu son bac.

Un vrai foyer
Le jeune homme s’est alors retrouvé sans logement.
Sa mère, qui doit s’occuper de ses trois autres enfants, ne peut l’aider financièrement. Il a dormi à droite et à gauche pendant plusieurs années, tout en poursuivant ses études. Poser ses valises chez Martine Guffroy a donc été un soulagement pour le jeune homme. « C’est bien aussi d’être à deux pour le confinement. Mais pour moi, c’est un peu plus. Cela fait tellement longtemps que je n’avais pas discuté. Là, je sens toute la bienveillance de Martine. Je trouve qu’elle est inspirante. Pour moi, m’installer ici a été un renouveau ! », souligne le jeune homme. Il avoue cependant avoir du mal à se remettre aux études. « Je me dis que la colocation intergénérationnelle est un bon système, s’enthousiasme Martine Guffroy. J’ai un ami dont l’épouse vient de faire un AVC. Il est tout seul dans sa grande maison. Mais non, il s’y refuse. Je crois que c’est un état d’esprit. Il faut se dire qu’il y a là une occasion de partager, de se soutenir. Je ne suis pas là pour éduquer Benjamin, mais il me fait bouger. Il m’aide avec l’ordinateur. »
Toujours avec la même énergie, elle rappelle à Benjamin Burlandy qu’elle a rempli sa part du marché avec le sapin mais qu’il reste un père Noël à accrocher sur la façade de la maison. La famille
de cœur est réunie.

Plus d’infos :
www.leparisolidaire.fr.
Permanences à la Maison de la citoyenneté et de la vie associative tous les mardis, de 9h à 12h.
Sur rendez-vous au 01 42 27 06 20.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer