Portrait de confinée : AURÉLIE RIVIÈRE


AURÉLIE RIVIÈRE
30 ans
Assistante de vie, en congé parental
Maman de Naël, bientôt 4 ans, et d’Émy, 22 mois
Choisy Sud

« Avec deux « petits bouts » de 4 ans et 2 ans, on a mis un moment à se faire au confinement. À comprendre, puis à accepter, et enfin à s’adapter.

On se dit souvent que, finalement, le plus difficile, c’est de le faire subir aux enfants. Des enfants qui ne gambadent pas, qui ne jouent pas dans un parc. Le beau temps arrive, ça brise le cœur de ne pas pouvoir les emmener se balader. Des enfants qui habituellement vont à la bibliothèque toutes les semaines. Un garçon qui adore l’école et une petite fille qui a pris ses repères en halte-garderie. Tout s’est s’arrêté du jour au lendemain, sans qu’on n’ait aucune idée du jour où cela reprendra.

Mais c’est comme ça, alors on leur explique et on tente de s’occuper.

Notre grand garçon dit avec ses mots « qu’il faudrait que le virus rentre chez lui, parce que là on est tous enfermés et on ne peut même pas aller à Ikea parce que même Ikea, c’est fermé ».

On tente d’occuper les journées comme on peut, sans vraiment avoir de planning fixe. Avec des petits de cet âge-là, ce serait trop difficile. On fait au jour le jour et en fonction des humeurs de chacun.

Puis on se dit (surtout les parents) que chaque jour passé est un jour de plus qui nous rapproche de nos futures balades.

Finalement, s’il y en a bien un qui trouve ce confinement normal, c’est monsieur LE chat de la maison. Quoique, il aimerait peut-être nous voir moins souvent ! »



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer