Saint-Louis : un village dans la ville

Dès le XVIIIe siècle, alors que Choisy est un lieu de villégiature pour le roi Louis XV, commerçants et artisans s’installent autour du château. C’est le début du développement du quartier, qui ne cessera de se modifier et de se moderniser jusqu’à sa configuration actuelle.


Louis XV a fortement contribué à la naissance du bourg de Choisy-le-Roi. De 1740 à 1760, il achète des terrains sur lesquels il fait construire des rues, des logements pour ses domestiques, des potagers… Il en remet également à des particuliers, avec obligation de construire. Dans le même temps, le commerce se développe, les médecins, notaires, architectes ou encore musiciens de la cour du roi constituant une bonne clientèle. Dès 1748, le roi demande la construction d’une église : Saint-Louis Saint-Nicolas. L’architecte Jacques Ange Gabriel l’achève en 1750.
La cathédrale, remarquable du fait de la séparation de sa tour et de son bâtiment central, fait ombre à l’ancienne église Saint-Nicolas, qui sera détruite en 1759.
En 1765, Louis XV accorde aux habitants le jeudi, mais la construction d’une halle ne débutera qu’en 1770. Les rues que nous connaissons datent de cette période, telles les rues du Bacq (Jean Jaurès), du Potager (Georges Clemenceau) ou de Vitry (Émile Zola). Après la mort de Louis XV, en 1774, le quartier continue de se développer et de s’animer. L’ancien pavillon du roi, derrière l’église, deviendra le local de la mairie, de 1789 à 1903, puis celui du commissariat et, au deuxième étage, de la bibliothèque du Cercle populaire. À droite de l’église se trouvent les bains-douches
et, dans l’actuelle rue Louise Michel, le cinéma Le Splendid. L’ancienne halle du marché, démolie en 1832, est remplacée par des halles à structure métallique. Ce n’est qu’en 1980, pendant la période de rénovation du quartier, que les halles sont détruites et le plus grand marché couvert de la région achevé.
À partir de 1977, des projets de réhabilitation du quartier sont en vue, nombre d’habitations étant vétustes. Au fil du temps, le Choisy d’aujourd’hui prend forme ; on rénove la place de l’Église, on construit un grand centre commercial (Dalle), des bâtiments et des parkings. De nos jours, malgré un environnement urbain moderne, on ressent encore, en se promenant au coeur de la ville, ce sentiment étrange, l’image furtive d’un petit bourg d’un autre temps ou d’un petit village de province…



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer