Samy Thiébault – Le jazz comme boussole


Le professeur de l’atelier jazz de La Tannerie est aussi un saxophoniste reconnu de la planète jazz. Rencontre avec un homme solaire qui vient de sortir « Symphonic Tales », son dernier album.

Il arrive à grand pas, Samy Thiébault. Le temps semble lui filer entre les doigts. Le saxophoniste assure la promotion de son dernier album « Symphonic Tales », écrit déjà le prochain disque, part d’ici à quelques jours en tournée en Argentine… Il prend le temps de s’asseoir, sourire aux lèvres. Le temps s’arrête. Ses yeux si bleus se font interrogateurs. Rapidement, il apparaît pour ce qu’il est : un type sympa, empathique, bienveillant, curieux et entreprenant.

Une recette qui fonctionne : tout lui réussit ! La presse ne tarit pas d’éloge sur le jazzman. Le musicien est « un des plus importants et emblématiques de sa génération », selon France Inter. Les médias, y compris Télérama, saluent ses mélanges audacieux de sonorités. Samy Thiébault réussit à marier le jazz à la musique symphonique, mais aussi à la musique indienne, arabe, caribéenne ou celle venue d’Iran, dont est originaire sa compagne.

Un grand nom de la musique

Pour le musicien de 41 ans, il y a dans le métissage une sorte d’évidence. Selon lui, tout naît de la rencontre. Et dans son histoire comme dans son esprit rien n’est écrit d’avance. Il y a d’abord un premier concours de circonstances : sa mère, venue du Maroc, croise à Abidjan, en Côte d’Ivoire, son père débarqué de France. L’amour dès le premier regard. Et le courage de surmonter les interdits et les différences.

De son enfance à Bordeaux, Samy Thiébault garde les souvenirs du conservatoire et de son premier saxophone. La musique classique est supplantée par le jazz durant son adolescence. Jeune adulte, il fait des études brillantes qui l’entraînent jusqu’à la Sorbonne, à Paris, mais il ne sera finalement pas le professeur de philosophie qu’il rêvait d’être. « Je jouais déjà trop pour réussir le concours », s’amuse-t-il. Le jazz l’a rattrapé. Le musicien crée le label « Gaya Music Production » et enchaîne les albums, seul ou avec son quartet, les concerts, les tournées… « Je suis un passionné, travailleur plus que talentueux », affirme l’artiste. Il poursuit son voyage musical en explorant les racines du jazz, bourlinguant dans les îles des Caraïbes, à Cuba et à Miami, au Venezuela également.

Choisy comme port d’attache

Samy Thiébault garde cependant un point fixe : La Tannerie. Il y enseigne depuis près de dix ans. « Mon arrivée à Choisy, c’est un coup de bol et un coup de cœur, résume-t-il. J’ai commencé par remplacer un copain saxophoniste. Et je suis resté. J’ai beaucoup de chance il faut dire. Le directeur du conservatoire me laisse beaucoup de liberté dans mon emploi du temps et ma pédagogie. » Et les élèves ne sont pas déçu·e·s. L’atelier de jazz se produit parfois dans les grands clubs de la capitale. Samy Thiébault a organisé aussi, en 2014, un échange avec quarante Venezuelien·ne·s. « Ce qu’il faut savoir, explique le musicien, c’est que l’ancien président de la République du Venezuela, Hugo Chavez, a généralisé un système d’étude musicale élaboré : El Sistema. Les enfants des barrios, les quartiers populaires, apprennent la musique dès l’âge de 4 ou 5 ans. Au début, ils s’entraînent le matin sur des instruments en carton et, l’après-midi, sur de véritables instruments. En dix ans, ils connaissent tout le répertoire classique et ils apprennent à le lire après. Ça va très vite ! » La musique avant le solfège : la méthode a fait aujourd’hui ses preuves.

L’enseignant entend bien poursuivre son travail avec les élèves de Choisy-le-Roi, tout en continuant à explorer la musique symphonique. « Oui, je pense aussi au texte, avoue-t-il. Mais c’est encore en cours de réflexion. J’aimerais travailler sur la musique populaire ou, pourquoi pas, sur les chants de l’époque de la Commune en 1870, mais ne dites rien pour l’instant ! » Un coup d’œil à sa montre. Le temps reprend sa course. Il doit aller chercher son fils à l’école. En avant la musique !

Plus d’infos
>> samythiebault.com



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer