Un label olympique pour une ville sportive

Le label « Terre de Jeux », décerné par le gouvernement en vue des Jeux olympiques qui se tiendront en France en 2024, a pour objectif de faire participer les collectivités territoriales à la dynamique olympique. Fortes de ces 14 sites, 25 équipements et des 37 disciplines pratiquées dans la ville, Choisy-le-Roi, en digne terre sportive, prend toute sa place.


La bonne nouvelle est parvenue fin décembre 2019 : Choisy-le-Roi a été sélectionné pour participer à la dynamique sportive des jeux olympiques. Elle sera une « Terre de Jeux 2024 ». Elle pourrait ainsi accueillir sur son territoire une ou plusieurs délégations sportives venues des quatre coins du monde. Elle deviendrait aussi un « centre de préparation aux Jeux » pour les délégations étrangères, une aubaine pour les clubs locaux et pour le sport choisyen.
Choisy, centre de préparation sportive ? Deux sites ont été proposés : le parc interdépartemental des sports, qui a accueilli en septembre 2017 les championnats du monde du ski nautique, et le stade Jean Bouin. Celui-ci pourrait devenir un centre d’entraînement pour les équipes d’athlétisme, de football ou même de tir sportif. « Avec ses six couloirs et ses aires de saut, la piste d’athlétisme de Jean Bouin est tout à fait conforme et aux normes de la Fédération française d’athlétisme », précise Patrick Touzain, responsable du service municipal des sports.

Une aubaine pour les clubs
La désignation de Choisy-le-Roi comme « Terre de Jeux » suscite un grand engouement auprès des clubs domiciliés. Leurs dirigeants y voient une aubaine pour développer davantage leurs pratiques sportives. « On avait déjà eu l’occasion de rencontrer les rameurs du pôle INSEP venus s’entraîner les hivers où la Marne était en crue, se souvient Nicolas Butez, vice-président du club d’aviron. Franchement, la rencontre avec ces athlètes de haut niveau a été très enrichissante pour nous. Si cette expérience se renouvelle avec une délégation étrangère lors des prochains JO, on sera contents car ce sera l’occasion d’avoir un meilleur matériel pour s’entraîner. » Pour l’aviron, l’air des JO est déjà palpable.
Avec le comité départemental olympique et sportif, le club est engagé dans le programme « Jeune bénévole 2024 ». Il s’agit d’accueillir un jeune afin de le former pour le bénévolat en 2024, dans le cadre du dispositif du service civique. Par ailleurs, Guillaume Kiffer, 16 ans et cadet du club, a été admis depuis septembre dernier au pôle espoir de Vaires-sur-Marne (77), le premier site olympique déjà inauguré, qui abritera les épreuves d’aviron et de canoë-kayak. « Guillaume s’entraîne sur ce site, profite pleinement des structures mises en place dans le cadre des JO et côtoie les rameurs de l’équipe de France », se réjouit Nicolas Butez.
Un autre club choisyen prépare activement les prochains JO : « Team 94 Cycling », qui mise beaucoup sur l’une de ses stars montantes : Tacky Marie-Divine Kouamé. Championne du monde de sprint sur 500 mètres, l’athlète est peut-être l’une des espoirs français des prochains Jeux.
Outre ces rêves de médailles, il y a aussi des idées qui germent pour bien s’inscrire dans la dynamique olympique. Le « Choisy-le-Roi Volleyball » a décidé d’adapter son tournoi annuel des villes jumelées pour en faire une « olympiade », avec plusieurs épreuves sportives différentes. « Année olympique oblige ! », clament les dirigeants du club. À Choisy-le-Roi, l’esprit olympique a déjà gagné les cœurs sportifs.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer