Van Canh, le village de l’amitié a vingt ans


Symbole de la paix et de la solidarité entre les peuples, le Village de l’Amitié de Van Canh, près de Hanoï, vient de fêter ses vingt ans et a reçu une délégation du Comité Français accompagnée par Jean Menant, Choisyen président de l’Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC).
Construit par d’anciens combattants français (Georges Doussin ancien président de l’ARAC, l’un des initiateurs du projet), américains (George Mizo de Veteran For Peace), vietnamiens l’association des Vétérans), britanniques, japonais, des pacifistes allemands et canadiens, le village accueille et soigne les enfants et vétérans victimes de l’agent orange, défoliant déversé pendant la guerre américaine au Vietnam.
Quatre générations plus tard, la dioxine que contenait l’agent orange continue de faire des ravages. Après avoir constitué un comité français pour ce village, l’ARAC a participé à l’aboutissement du centre, largement financé par le Comité International (regroupant les comités nationaux). 200 victimes (120 enfants et 80 vétérans vietnamiens) y résident. C’est peu au regard des millions de Vietnamien·ne·s atteint·e·s par l’agent orange et des petits enfants nés difformes, atteints de cancer ou handicapés mentaux. Mais Van Canh est devenu un lieu de référence pour une meilleure
connaissance dans le traitement des effets de la dioxine et l’étude du dérèglement de l’ADN humain. Il est exemplaire dans la coopération internationale en matière de santé, d’environnement, d’éducation et de formation professionnelle. Distingués à plusieurs reprises, le Comité français et le Village de l’Amitié ont aussi fait leurs le combat de Tran To Nga.



En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer l'audience de nos sites. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies veuillez cliquer sur Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer